À propos de nous

La Suisse Internet Security Alliance et son objectif

La «Swiss Internet Security Alliance» a pour but de réduire le taux d’infection virale des terminaux connectés à Internet en Suisse et de le maintenir le plus bas possible à l’avenir, afin de minimiser le risque de dommages conceptuels, techniques et financiers provoqués par les malwares.

Le but de l’initiative est de faire de la Suisse l’espace Internet le plus «propre» du monde!

Pour y arriver, différents thèmes seront abordés dans une optique d’amélioration:

  • Résolution rapide et effective des problèmes liés aux logiciels malveillants
  • Protection durable des systèmes
  • Assistance utilisateurs globale
  • Signalement de problèmes de sécurité
  • Sensibilisation et information
  • Collaborer pour mieux réussir

Dans la rubrique Comment se protégér? vous trouverez des explications sur les logiciels malveillants, et en particulier les botnets, sur les dommages qu’ils peuvent causer et sur la menace qu’ils représentent pour les données qui se trouvent stockées sur votre ordinateur. Notre Security Check offre différentes solutions de vérification et d’assistance, pour vous permettre de contrôler la présence de vulnérabilités sur votre ordinateur. Si des logiciels malveillants sont trouvés sur votre système, vous pouvez les éliminer ou demander l’aide d’un professionnel.

Initiateurs

L’idée de faire réellement – et durablement – de la Suisse l’espace Internet le plus «propre» du monde n’est pas neuve. D’autres pays (Japon, Allemagne, Australie) possèdent déjà plusieurs années d’expérience dans ce type d’initiative. Grâce aux efforts consentis par les grands fournisseurs d’accès Internet, la Suisse est plutôt bien placée par rapport au reste du monde. Mais il y a encore une bonne marge de progression. En Suisse, la réparation des failles de sécurité, l’élimination des codes malveillants et la protection durable des ordinateurs représentent autant de points faibles auxquels nous voulons nous attaquer à travers cette initiative. Début 2014, les fournisseurs d’accès Internet ont décidé, lors d’une rencontre technique sur la criminalité informatique, de concrétiser cette idée, avec l’appui d’une communauté la plus large possible de partenaires privés et publics.

en haut